Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 12 – Qu'ont-ils vu dans ta maison ? (Ésaïe 38, 2 Rois 20, 2 Chroniques 32)

Copyright © 2019, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Ézéchias était un grand roi ! Il suivait la volonté de Dieu et a détourné son pays du culte des idoles. Quand il était face à la mort, il s’est tourné vers Dieu pour obtenir de l’aide. Dans la plupart des cas, il était fidèle à Dieu. Mais il a manqué de discrétion et il a lutté contre l’orgueil. Ces problèmes ont causé beaucoup de tort à son pays et à ses descendants. Qu’en est-il de vous ? Est-ce que votre manque de discrétion, votre orgueil, ou votre manque d’obéissance mine votre désir de faire avancer le royaume de Dieu ? Ouvrons la Bible et débutons notre étude sur Ézéchias pour voir ce que nous pouvons apprendre !
 
I.  Le réconfort
 
1.     Lisez Ésaïe 38.1-3. Dieu a déterminé que c’était la fin pour Ézéchias, mais il lui donne le temps de « mettre en ordre sa maison ». Sur quelle base Ézéchias demande-t-il à Dieu de changer d’avis ? (Il fait la liste de ses bonnes œuvres. Il est amèrement triste.)
 
2.     Lisez Ésaïe 38.4-5. Pourquoi Dieu ajoute-t-il quinze années à la vie d’Ézéchias ? (À cause de sa prière et de ses larmes.)
 
a.      Pourquoi Dieu ne mentionne-t-il pas les bonnes œuvres d’Ézéchias ?
 
3.     Lisez Ésaïe 38.6. Quoi d’autre promet Dieu à Ézéchias ? (Il promet qu’Ézéchias et la ville seront à l’abri des Assyriens. Peut-être vous souvenez-vous qu’Ézéchias a une histoire avec les Assyriens (voir Ésaïe 36).)
 
a.      Pourquoi Dieu ajoute-t-il cette promesse ? (Imaginez ce que ce serait d’avoir quinze années supplémentaires de captivité !)
 
b.      Lisez 2 Rois 20.6 pour le récit parallèle. Quelle raison est évoquée ici pour défendre la ville ? (Dieu défend la ville pour lui-même et pour David.)
 
i.       Que nous enseigne cela sur une belle relation avec Dieu ? (Une telle relation sera une bénédiction pour nos descendants.)
 
c.      Je fais attention aux articles de recherche qui disent que si vous faites « quelque chose » alors vous aurez cinq années de vie supplémentaires. Jusqu’ici j’ai déjà fait tellement de ces choses que je devrais vivre jusqu’à 150 ans ! Que nous dit cette histoire sur notre longévité et sur notre Dieu ? (Notre vie est entre les mains de Dieu.)
 
4.     Lisez Ésaïe 38.7. Pourquoi Ézéchias a-t-il besoin d’un signe ? La parole de Dieu ne suffit-elle pas ? (Lisez le récit parallèle dans 2 Rois 20.8. Ézéchias a demandé un signe. Apparemment, la parole de Dieu n’était pas assez pour lui. Certains commentateurs disent qu’il ne s’agit pas d’un signe de doute de la part d’Ézéchias, mais que c’était habituel de demander un signe.)
 
5.     Lisez 2 Rois 20.9-11. Êtes-vous d’accord qu’il est plus facile pour l’ombre d’avancer que de reculer ? (De la manière dont je comprends la science, le signe est une démonstration de puissance bien plus grande que la guérison. Dieu a modifié la position de la terre ou du soleil ! Il est aussi possible que Dieu ait modifié les perceptions ou a changé la lumière dans cette région.)
 
a.      Que nous enseigne cela sur l’attitude de Dieu envers nous ? (Non seulement Dieu a allongé la vie d’Ézéchias, mais il a montré sa nature de longue souffrance en accomplissant un miracle pour soutenir sa parole. De plus, il a laissé Ézéchias choisir les détails du miracle.)
 
II.  L’orgueil
 
1.     Lisez 2 Chroniques 32.24-25. Comment répond Ézéchias à l’allongement de sa vie de la part de Dieu ? (Nous voyons un autre récit parallèle, qui apporte l’information additionnelle selon laquelle Ézéchias n’a pas répondu correctement à ce que Dieu a fait pour lui.)
 
a.      Selon vous, comment Ézéchias a-t-il montré sa fierté devant un miracle ? (Je devine qu’il a décidé qu’il méritait que sa vie soit prolongée. C’était injuste qu’il meure maintenant. Dieu lui devait une vie plus longue. Ésaïe 38.9-17 donne quelques éléments qui appuient cette théorie, bien que les éléments soient mélangés.)
 
i.       Avons-nous cette attitude – que nous méritons les bonnes choses qui nous arrivent ?
 
2.     Lisez Ésaïe 39.1. N’est-ce pas magnifique quand vous êtes malades et que des amis hauts placés se souviennent de vous ?
 
3.     Lisez Ésaïe 21.1-2. Le commentaire biblique The Bible Knowledge Commentary affirme que cet « envahisseur » est Merodak-Baladân, le même qui a écrit la lettre à Ézéchias. Il avait envahi l’Assyrie, pris Babylone, et avait été couronné « roi de Babylone ». Maintenant, pensez-vous qu’il ne s’agisse que d’une simple lettre amicale du type « Je suis content que vous alliez bien » ? (Rappelez-vous la mention précédente selon laquelle Ézéchias avait une histoire avec les Assyriens. Il avait été affaibli et insulté par eux, et Dieu a miraculeusement délivré Juda. L’auteur de la lettre était un homme qui avait attaqué les Assyriens. Il est logique qu’il ait tendu la main à Ézéchias pour gagner un allié contre les Assyriens.)
 
4.     Lisez Ésaïe 39.2. Pourquoi Ézéchias montre-t-il ses richesses et ses armes aux représentants de Merodak-Baladân ?
 
5.     Lisez 2 Chroniques 32.31. Dieu dit que la visite des représentants de Merodak-Baladân est un test. Un test de quoi ? (Rappelez-vous qu’Ézéchias a un problème d’orgueil.)
 
a.      En supposant qu’il est correct de dire que l’orgueil est le problème, en quoi est-ce un test de l’orgueil d’Ézéchias ? (La réponse la plus évidente est que cela montre qu’Ézéchias est riche. La réponse la moins évidente est que cela montre qu’Ézéchias est un allié digne d’aider à vaincre les Assyriens.)
 
6.     Lisez Ésaïe 10.5 et Ésaïe 10.10-13. Pourquoi l’Assyrie est-elle appelée « le bâton de la colère [de Dieu] » ? (Dieu utilise cette nation païenne pour punir ceux qui désobéissent.)
 
a.      Qui sont parmi ceux qui désobéissent ? (Ésaïe a prophétisé que les Assyriens puniraient le peuple de Dieu pour leur idolâtrie.)
 
7.     Comment analyseriez-vous ce que fait Ézéchias ? Quel est le rapport avec le test d’orgueil d’Ézéchias ? Rappelez-vous que c’est un bon roi et qu’il a détruit les idoles aux faux dieux. (Au lieu de laisser Dieu s’en occuper, au lieu de compter sur la promesse de Dieu d’être à l’abri des Assyriens de son vivant, Ézéchias tente de prendre la défaite des Assyriens entre ses propres mains.)
 
III.  Une attitude triste
 
1.     Lisez Ésaïe 39.3-6. Comment l’orgueil d’Ézéchias et son potentiel plan de guerre se retournent-ils contre lui ? (Merodak-Baladân attaquera Juda. Il ne cherche pas à faire d’Ézéchias un allié. Dieu a promis que Juda serait sauvé de l’Assyrie, mais maintenant Ézéchias a Babylone à sa porte.)
 
2.     Lisez Ésaïe 39.7-8. Comment Ézéchias peut-il considérer cela comme une bonne parole ? (Ce n’est qu’en le regardant de manière égoïste que cela peut être considéré comme « bon ». Ses descendants, sa famille, seront captifs. Ils seront castrés. Cela me fait penser à Ézéchias de manière bien moins élevée.)
 
3.     Revenons en arrière et passons en revue quelques-unes des réalisations d’Ézéchias. Lisez 2 Rois 20.20, 2 Chroniques 31.21 et 2 Chroniques 32.30. La vie d’Ézéchias fut une vie à promouvoir le vrai Dieu et son culte. Il a amélioré Jérusalem d’une manière durable. Comment cela s’accorde-t-il avec les « bonnes paroles » d’Ézéchias concernant le terrible avenir de Jérusalem et de sa famille ? (Je pense que c’est un renversement de tout ce qu’Ézéchias a essayé de faire de son vivant.)
 
a.      Qu’y a-t-il au fond d’Ézéchias et qui est à la base de ce renversement de tout ce pour quoi il a travaillé tout au long de sa vie, y compris de nombreuses et grandes œuvres religieuses ? (L’orgueil. L’intérêt personnel.)
 
b.      Lisez à nouveau 2 Chroniques 31.21. Qui a rendu Ézéchias riche ? (Dieu.)
 
c.      Comment séparer la jouissance d’une vie prospère et bien vécue de l’orgueil de notre succès ? (Relisez 2 Chroniques 32.25. La Bible nous dit que l’échec d’Ézéchias ne répondait pas à la bonté de Dieu. Je pense que cela signifie qu’il n’a pas montré de gratitude envers Dieu pour l’avoir fait prospérer et pour lui avoir sauvé la vie.)
 
4.     Cher(ère) ami(e), que voient les autres dans votre vie ? Que voient-ils dans votre maison ? Voient-ils de la fierté ? De l’égocentrisme ? Ou alors, voient-ils de la gratitude envers Dieu pour sa bonté ? Pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint, maintenant, de vous donner la bonne attitude ? Une attitude qui attirera les autres vers Dieu ?
 
IV.    La semaine prochaine : Ramener les cœurs dans les temps de la fin.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don