Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 09 - Nous voyons au travers d’un verre, obscurément (Ecclésiaste 8)

Copyright © 2007, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Êtes-vous intelligent ? Suffisamment intelligent, n’est-ce pas ? Êtes-vous suffisamment intelligent pour vouloir être sage ? Suffisamment intelligent pour définir qu’il y a un avantage à la sagesse ? Si tel est le cas, quel est l’avantage de la sagesse ? Reconnaissez-vous qu’elle nous aide à vivre une vie meilleure : non seulement en nous préservant des problèmes, mais en nous aidant à surmonter les difficultés lorsqu’elles arrivent ? Cette semaine, le roi Salomon nous donne un aperçu de sa vision sur les avantages de la sagesse. Débutons notre étude avec sagesse !
 
I.          Avoir l’air sage et vivre intelligemment

1.       Lisez Ecclésiaste 8:1. Que signifie être sage ? (Cela veut notamment dire que vous pouvez expliquer "les choses".)

a.         Pouvez-vous reconnaître un homme ou une femme sage ?

b.         Dans la négative, pouvez-vous reconnaître un homme ou une femme stupide ? (Salomon suggère que la sagesse se reflète dans le visage. Il dit qu’elle rend le visage moins sévère et plus radieux. Le commentaire biblique The New Bible Commentary dit qu’un "visage radieux" signifie une attitude affable.)

i.         Que veut dire Salomon ? Avez-vous déjà vu cette "apparence" de la sagesse ? (Je vois très bien de quoi parle Salomon.)

II.        L’obédience aux maîtres terrestres

1.       Lisez Ecclésiaste 8:2. Quel serment avez-vous fait au roi ? (En tant qu’avocat, j’ai prêté serment pour soutenir la constitution des États-Unis. Les responsables d’études d’avocats prêtent serment. Les militaires prêtent serment. Les personnes qui deviennent citoyens des États-Unis (par opposition à ceux qui le sont dès la naissance) prêtent serment d’allégeance.)

a.         Quelle importance ont ces serments ? (Salomon dit que si vous donnez votre parole, alors pour cette raison seulement obéissez au roi.)

2.       Lisez Ecclésiaste 8:3-4. Ce conseil s’appliquerait-il dans votre relation avec votre chef ? (Il s’appliquerait à quiconque a un contrôle absolu sur une partie de votre vie.)

a.         Que signifie "ne persiste pas dans une mauvaise cause" ? (Le contexte fait apparaître que si vous vous opposez au roi (ou à votre chef), par définition c’est une "mauvaise cause".)

i.         Qu’en est-il de l’idée de persister dans une bonne cause ? (Lisez Actes 5:29. Nous devons obéir à Dieu plutôt qu’à des humains. Pourtant, le texte des Actes se réfère à des choses pour lesquelles obéir "au roi" implique des questions morales. Vous pouvez donner votre point de vue "au roi", mais vous devriez éviter d’être en rébellion contre lui, sauf si le fait de lui obéir mène au péché.)

ii.        Quelle est la différence entre un innovateur et un rebelle dans votre travail ? (Quelquefois la frontière entre les deux n’est pas si évidente. Mais, quand vous êtes directement en opposition avec la personne qui a l’autorité de dire le dernier mot, vous êtes stupide.)

3.       Lisez Ecclésiaste 8:5-6. S’il nous est dit que l’obéissance au "roi" ne causera rien de mauvais, pourquoi Salomon continue-t-il en parlant de "temps et jugement" ? (Il y a un temps et une façon de faire pour suggérer que le roi va dans une mauvaise direction. La reine Esther (Esther 7) en est un parfait exemple.)

a.         Dans ce contexte, pourquoi Salomon écrit-il au sujet du "mal" qui est grave pour une personne ? (Vous pouvez ne pas vous aimer pendant que vous attendez le bon moment et la bonne façon pour changer certaines choses avec le roi.)

III.     Accepter ce qui ne peut pas être changé

1.       Lisez Ecclésiaste 8:7-8. En plus de la difficulté de contrôler "le roi", quels autres aspects de notre vie sont hors de notre contrôle ? (Nous ne pouvons pas vraiment contrôler les événements futurs dans notre vie ou la date de notre mort.)

a.         Quand le roi Salomon parle de la "méchanceté" qui ne nous permet pas de nous échapper, que suggère-t-il quant à notre capacité de contrôler l’avenir ? (Certains aspects de notre avenir ne sont tout simplement pas dans nos mains. Nous avons le pouvoir d’influencer d’autres aspects de notre avenir - du moins à certains moments. Le fait d’éviter la méchanceté nous préserve de la prise de Satan - qui veut seulement nous nuire. Vivre intelligemment (sainement) nous donne un avantage. Pourtant, si nous entrons dans la méchanceté nous déclenchons une série d’événements que nous ne pouvons pas contrôler. Si vous voulez avoir un avenir plus agréable, évitez de faire le mal.)

2.       Lisez Ecclésiaste 8:9-10. Est-ce que la méchanceté rattrapera une personne au cours de cette vie ? (Quelquefois oui, quelquefois non. Salomon met en évidence l’homme mauvais qui allait régulièrement à l’église et dont on faisait l’éloge à ses funérailles.)

IV.      Un encouragement à vivre avec droiture

1.       Lisez Ecclésiaste 8:11-13. Aux États-Unis, les condamnations criminelles sont rarement appliquées rapidement. De nombreux appels sont autorisés. Les personnes condamnées à mort pour des meurtres terribles vivent parfois encore plusieurs années dans "le couloir de la mort". D’après Salomon, comment cela affecte-t-il notre taux de criminalité ?

a.         Même si les méchants ne sont pas attrapés, ou ne sont pas immédiatement punis, le crime paye-t-il ? (Salomon affirme qu’une personne qui craint Dieu a généralement une vie meilleure.)

2.       Lisez Ecclésiaste 8:14. Comment Salomon peut-il dire qu’avoir la mauvaise récompense rend la vie futile ? Si vous êtes bon et que vous souffrez comme le méchant, cela ne dit-il pas quelque chose d’important à propos de notre Dieu ? ("Futilité" est la traduction du mot hébreu "hebel" qui peut signifier, entre autres, "transitoires". Ainsi, les choses peuvent ne pas être justes ici sur la terre, mais Dieu les rendra justes au ciel.)

3.       Lisez Ecclésiaste 8:15. "Mange et bois, réjouis-toi, demain tu mourras". Cela résume-t-il la philosophie du roi Salomon ? (Pas exactement. Il a déjà dit que, de façon générale, nous vivons mieux si nous obéissons à Dieu. Dans le contexte de ce que Salomon écrit, je le paraphraserais de la façon suivante : "Confie-toi en Dieu, fais ce qui est juste, mange, bois et jouis de la vie et des occasions que Dieu t’a données.)

4.       Lisez Ecclésiaste 8:16-17. Que diriez-vous si la vie n’avait pas de sens ? Que penseriez-vous de Dieu si votre vie n’avait pas de sens ? (Un des thèmes de la Bible est le fait que Dieu est Dieu et que nous sommes de simples humains - et ne l’oubliez pas. Salomon dit : "Voyez, même la personne la plus intelligente, la plus sage, ne peut pas tout expliquer de la vie. Laissez certaines choses à Dieu".

5.       Cher ami, la sagesse de Dieu rend votre vie meilleure. Dieu en partage une partie avec nous. Une autre partie nous dépasse. Voulez-vous rechercher la sagesse de Dieu et vous contenter de faire confiance à Dieu même quand la sagesse ne suffit pas pour comprendre et résoudre tous les problèmes de la vie ?

V.        La semaine prochaine : Tout ce que ta main trouve à faire.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don