Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 12 – Savoir évaluer la valeur d’un témoignage et d’une évangélisation (1 Timothée 3, 1 Corinthiens 3 & 12, Genèse 6)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Au travail vous avez des vacances annuelles et des évaluations annuelles. Lesquelles préférez-vous ? Lesquelles sont les plus importantes ? Notre monde est rempli d’évaluations qui commencent dans les cinq premières minutes qui suivent notre naissance (score d’Apgar) ! Qu’en est-il en ce qui concerne le témoignage et l’évangélisation ? L’approche et les standards du monde s’appliquent-ils à l’évaluation du travail de l’église ? Au travail de Dieu ? Qu’en est-il de notre témoignage et de notre évangélisation personnels, doivent-ils être évalués ? Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.       La nature de l’évaluation
 
1.     Lisez 1 Timothée 3.1. Aimeriez-vous avoir une promotion à votre travail ? Le même genre de pensée s’applique-t-il à l’église ? (Paul écrit de manière positive sur le fait de désirer une promotion dans l’église.)
 
2.     Lisez 1 Timothée 3.2-3. S’agit-il d’une évaluation ? (Oui.)

a.      De quelle sorte d’évaluation s’agit-il ? (Essentiellement d’une évaluation de la personne.)

3.     Lisez 1 Timothée 3.4-5. D’une certaine façon je trouve cela une exigence bizarre. Les deux sont-ils réellement la même chose ? Gérer votre famille et votre propre argent est-il comme gérer une église et son argent ?
 
a.      Lisez 1 Samuel 8.1-5. Samuel aurait-il passé l’évaluation comme responsable ?
 
b.      Dans la négative, comment expliquer que Dieu ait choisi Samuel pour être l’un des plus grands juges d’Israël ? (Peut-être que l’accent est mis sur le mot « fils ». Quand ils sont jeunes leur comportement est une évaluation de leur leadership.)

4.     Lisez 1 Timothée 3.6-7. S’agit-il là de qualifications ou d’évaluations ? (Cela ressemble davantage à des qualifications.)

5.     Alors que vous considérez les versets que nous venons de lire, quelque chose vous frappe-t-il comme étant inhabituel pour des évaluations de travail ? Si vous n’êtes pas évalué(e) au travail, votre chef vous évalue-t-il d’après ce type de critères ? (Non ! Je suis évalué d’après la façon dont j’ai fait mon travail. Il ne m’est pas demandé si j’ai bien fait avec ma famille.)
 
6.     Lisez 1 Corinthiens 3.10-11. Comment Paul s’évalue-t-il lui-même ? (Il se nomme lui-même un « maître d’œuvre ».)
 
7.     Lisez 1 Corinthiens 3.12-15. De quelle sorte d’évaluation est-il question ici ? (Les circonstances évalueront la qualité du travail effectué par l’enseignant.)

8.     Pourquoi n’est-il pas fait mention, pour l’enseignant ou le responsable, d’un comité d’église pour évaluer la performance passée ?

a.      Avez-vous remarqué les deux critères d’évaluation dans nos textes jusqu’à présent :
 
i.       Les qualifications spirituelles pour le travail, et
 
ii.     Le stress ?

b.      Pourquoi n’y a-t-il pas d’évaluation dans l’exercice de la fonction ?

II.     L’évaluation de l’Esprit saint
 
1.     Lisez Actes 15.4-5. Pierre et Barnabas font le rapport de leurs activités aux responsables de Jérusalem. Tous ceux du quartier général leur ont-ils donné une bonne évaluation ? (Non. Certains d’entre eux pensaient qu’ils n’avaient pas donné le bon message.)
 
2.     Lisez Actes 15.6-8. De quelle façon Pierre répond-il aux critiques de performance ? (Il dit que la preuve de la régularité de leur prédication est l’approbation par l’Esprit saint.)

3.     Lisez 1 Corinthiens 12.3-6. Peu importe la façon dont nous servons l’église, peu importe la nature du travail, qu’est-ce qui assure notre succès ? (L’Esprit saint !)

4.     Que cela nous enseigne-t-il sur l’évaluation de la performance en ce qui concerne le témoignage et l’évangélisation ? Cela explique-t-il l’absence d’évaluation pendant l’exercice de la fonction ? (Ce n’est pas comme les évaluations que nous avons (ou donnons) au travail. L’église sélectionne des personnes pieuses, des personnes qui montrent que l’Esprit saint est à l’œuvre dans leur vie et dans la vie de leur famille. L’église les laisse alors travailler dans leur ministère.)
 
a.      Quel est alors le fondement de l’évaluation du témoignage et de l’évangélisation ? (Logiquement, la seule question que nous sommes en mesure de poser est si nous voyons la puissance de l’Esprit saint dans les œuvres de la personne. Si nous voyons cette puissance, qui sommes-nous pour deviner comment l’Esprit saint conduit cette personne ?)
 
5.     Lisez 1 Jean 4.1-3. Utiliseriez-vous cela comme test pour savoir si l’Esprit saint était à l’œuvre chez une personne ?

6.     Êtes-vous à l’aise avec la conclusion selon laquelle l’évaluation approuvée par la Bible est simplement de savoir si une personne est remplie de l’Esprit ?

a.      Devrions-nous également être concernés par le fait de savoir si l’Esprit saint est manifeste dans les œuvres de la personne ?
 
b.      Lisez Romains 12.6-8. Que cela suggère-t-il au sujet de l’Esprit saint, de notre travail d’évangélisation, et de l’évaluation ? (Nous ne devrions pas regarder seulement si la personne est remplie de l’Esprit, mais si la personne travaille dans le domaine pour lequel elle a reçu des dons de l’Esprit. Le simple fait qu’une personne soit remplie de l’Esprit ne signifie pas qu’elle corresponde à toutes sortes de travail. C’est la raison pour laquelle nous pouvons avoir une personne remplie d’Esprit, qui ne manifeste pas la puissance de l’Esprit dans un type de travail en particulier.)
 
III.  Un exemple historique

1.     Lisez Genèse 6.9. Noé est-il un homme rempli de l’Esprit ? (Oui !)

2.     Lisez 2 Pierre 2.5. Quel homme est Noé ? (« Héraut de la justice ». Le dictionnaire biblique New Unger’s Bible Dictionary dit : « YHWH … a permis un répit de 120 ans, au cours duquel Noé a cherché à amener les gens à la repentance ».)
 
3.     Lisez Genèse 6.3 (traduction à la Colombe). Qui était le partenaire de Noé dans la prédication ? (L’Esprit saint ! « Mon Esprit ne restera pas toujours dans l’homme. » Il est suggéré que l’Esprit saint a soutenu l’œuvre de prédication de Noé au cours des 120 ans.)
 
4.     Lisez Genèse 6.13-14 et Genèse 7.11-13. Comment évalueriez-vous le témoignage et l’évangélisation de Noé ? Combien de personnes sont entrées dans l’arche ? (Huit.)

a.      Que cela nous suggère-t-il quant à l’évaluation du témoignage et de l’évangélisation des autres ? (Noé a eu un rendez-vous divin. Il était rempli d’Esprit. Toute évaluation doit se focaliser sur le fait de savoir si Dieu est dans l’œuvre.)

5.     Lisez Exode 31.1-3 (traduction à la Colombe). Betsaleél est-il un homme rempli d’Esprit ? (Oui !)
 
6.     Lisez Exode 31.3-5 (traduction à la Colombe). Quel est le travail de Betsaleél, rempli de l’Esprit ? (Il est un maître artisan.)
 
a.      Que cela suggère-t-il quant au travail de l’Esprit saint dans le témoignage et l’évangélisation ? (Il ne s’agit pas que de prêcher. L’Esprit saint nous donne l’excellence dans le don qui nous est donné, quel qu’il soit. L’excellence nous donne l’opportunité de partager notre foi avec une grande crédibilité.)

b.      Que cela suggère-t-il au sujet de l’évaluation ? (Noé nous a enseigné qu’elle ne dépend pas du nombre, mais Betsaleél nous enseigne que l’Esprit saint nous donne « sagesse, intelligence et compétence ». Si notre travail n’est pas excellent, alors l’Esprit saint n’est pas à l’œuvre. Toute la clé de l’évaluation est de déterminer si l’Esprit saint participe au travail.)

7.     Cher(ère) ami(e), voyez-vous qu’une évaluation correcte de votre travail d’évangélisation est une évaluation de l’Esprit saint dans votre vie ? Le point de focalisation est sur vous, plutôt que sur vos « nombres ». Mais l’Esprit saint est l’auteur de l’excellence. Si nous ne sommes pas excellents dans ce que nous faisons, cela peut signifier que nous ne travaillons pas dans le(s) domaine(s) de nos dons spirituels. Voulez-vous demander, aujourd’hui, que l’Esprit saint vous remplisse, et vous montre les dons qu’il vous a donné ?
 
IV.    La semaine prochaine : Un ministère perpétuel.
 

faire un don