Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 – Évangéliser et témoigner de façon progressive (1 Corinthiens 3, Jean 6)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Dans quelle mesure le témoignage est-il complexe ? La semaine dernière nous avons appris que l’homme possédé du démon, nu et fou a été envoyé dans sa ville après que Jésus ait chassé ses démons. Cet homme n’avait pas de formation avancée en témoignage, pourtant Jésus l’a envoyé immédiatement ! Le titre de notre étude indique qu’il y a un ordre (une séquence) dans l’évangélisation. Ouvrons la Bible et explorons cette idée selon laquelle les mathématiques et l’ordre ont quelque chose à voir dans l’évangélisation efficace !
 
I.       Du lait et de la nourriture solide
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 3.1-2. Vous sentiriez-vous insulté(e) si Paul vous écrivait cela ?
 
a.      Quelles sortes d’enseignements sont d’une part le « lait » et d’autre part la « nourriture solide » ? (La nourriture solide, selon la Bible, est la nourriture que le monde n’est pas prêt à accepter.)

b.      Ma femme m’a parlé de l’une de ses tantes qui fréquentait une église et voulait en devenir membre, mais ne l’est finalement pas devenue parce que l’église en question ne voulait pas la baptiser et qu’elle devienne membre si elle ne cessait pas de porter ses bijoux. Elle n’était pas prête à abandonner le port de bijoux. Ainsi, elle n’a jamais rejoint cette église et a finalement perdu tout intérêt pour elle. Cette église locale était-elle coupable d’une erreur de type lait/nourriture solide ?

2.     Lisez 1 Corinthiens 3.3-4. Quel est le « problème de lait » pour ces Corinthiens ? (La jalousie et les disputes relatives aux enseignants. « Je suis meilleurs que toi parce que j’ai un meilleur enseignant ! »)
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 3.5-9. Quelle est la réponse de Paul à ce problème ? (Expliquer que les gens qui ont reçu du « lait » n’ont pas une compréhension correcte du rôle de l’enseignant et du rôle de Dieu.)
 
a.      Avez-vous déjà relevé ce genre de problème avec des croyants nouveaux ou immatures – qu’ils se font prendre dans des controverses et autres disputes qui reflètent un type d’orgueil basé sur un manque de connaissance ?

b.      J’ai deux exemples issus de mon passé d’enseignant :

i.       Des parfaits étrangers ou des nouveaux croyants présents dans ma classe d’étude biblique qui m’ont reproché d’enseigner en utilisant la version de la Bible NIV (New International Version) plutôt que la version KJV (King James Version).
 
ii.     Une personne qui venait pour la première fois dans ma classe d’étude a relevé que je portais un bijou. Elle pensait que j’avais besoin de la supervision d’un adulte.
 
c.       Ces deux exemples reflètent-ils une attitude supérieure ? (Il s’agit de nouvelles personnes qui pensent apparemment : « Qui que soit mon enseignant, il est meilleur que celui-ci, donc je vais le réprimander ! » Aucune des personnes utilisant la version de la Bible KJV qui ont discuté par la suite avec moi n’avaient la moindre idée de la véritable question qui était en jeu. Mon « bijou » était un bracelet des Dix Commandements en plastique (voir Deutéronome 6.6-8).)

4.     Nous avons discuté le problème. Nous avons l’exemple dans la Bible et les deux exemples que j’ai donnés. Quelle réponse du type « lait » devrions-nous donner ? Si vous devez commencer avec le « lait », quelque chose que le monde peut accepter, alors comment gérez-vous l’orgueil des Chrétiens excités qui sont au niveau du « lait » ? (Si nous relisons 1 Corinthiens 3.3-8 nous voyons Paul faire deux choses. Premièrement, bien qu’ils soient des Chrétiens au niveau du « lait », il les réprimande. Deuxièmement, il leur explique la juste vision des choses.)

5.     Lisez 1 Pierre 2.1-3. Dès lors que notre étude traite de l’ordre, le fait de « boire du lait » constitue-t-il le premier pas vers l’évangélisation ? (Notez comment l’Esprit saint et l’étudiant travaillent ensemble là-dessus. La première étape dans le travail est la confession des péchés. La deuxième est le désir d’un bon enseignement spirituel. Cela requiert une décision de l’étudiant. L’incitation et la conviction de l’Esprit saint sont essentielles.)
 
6.     Abordons un autre problème pratique. Si nous devons commencer par le lait, quelle approche spécifique, pratique, de l’évangélisation est-elle suggérée ?
 
a.      Il y a plusieurs années, mon église était en plein débat au sujet de la meilleure façon d’atteindre la communauté environnante. Une partie des membres d’église pensait que nous devions distribuer un livre sur la vie de Jésus. Une autre partie des membres pensait que nous devions distribuer un livre traitant de l’histoire du conflit entre le bien et le mal, ainsi que des prophéties sur notre avenir. Selon vous, quel livre aurait-il dû être distribué et pourquoi ? (La vie, la mort et la résurrection de Jésus est le lait. L’autre livre ressemble davantage à de la nourriture solide.)

7.     Lisez Matthieu 25.34-36 et Luc 9.11. Y a-t-il un autre aspect à l’approche du type « d’abord du lait » que nous venons de discuter ? Une approche suggérée dans ces versets ? (Oui ! Approcher un étranger désintéressé et essayer de convertir un étranger est difficile parce que vous n’avez pas de crédibilité. La première étape est de faire des étrangers des amis. Aider les autres est une des façons de faire des étrangers des amis. Une fois qu’ils sont devenus des amis, nous avons de la crédibilité en parlant avec eux de l’évangile.)

8.     Résumons. Il y a un ordre des choses dans l’évangélisation. La première étape est d’être un(e) ami(e) serviable. La deuxième est d’accepter Jésus et la repentance du péché. La troisième est d’enseigner aux nouveaux croyant les choses qu’il acceptera, et de garder les enseignements plus difficiles pour plus tard. Durant ce processus, nous devons être à l’affut de l’orgueil et des erreurs, et nous ne devons pas avoir peur de réprimander les erreurs avec gentillesse, tout en expliquant la vérité.
 
II.     La nourriture solide
 
1.     Revenons à 1 Corinthiens et lisons 1 Corinthiens 3.10. Comment Paul voit-il son travail ? (Il est un « maître d’œuvre » qui pose les « fondations ».)

a.      Quel avertissement donne-t-il aux Chrétiens plus matures ? (Tout comme les Chrétiens au niveau du lait peuvent être arrogants, de même les Chrétiens au niveau de la nourriture solide doivent être attentifs à la façon dont ils construisent.)

2.     Lisez 1 Corinthiens 3.11. Quelle est la nourriture solide qui doit rester centrale dans tout enseignement ? (Jésus ! Nous venons de discuter que Jésus est le lait, mais il est également la nourriture solide. Nous ne pouvons pas épuiser l’étude de ce qu’il a fait pour nous. Un enseignement qui se focalise sur d’autres questions mineures ne constitue pas une bonne fondation.)
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 3.12-13. Y a-t-il une différence de qualité dans le travail des enseignants chrétiens ?
 
a.      Comment pouvons-nous différencier les enseignants d’or des enseignants de chaume ? (La mise à l’épreuve (la lumière) le mettra en évidence. Le feu (l’épreuve) le révélera.)

b.      Qu’en est-il si vous êtes un(e) enseignant(e) et (comme moi) quelques personnes vous reprennent ? (Vous devez sérieusement considérer le reproche pour déterminer s’il s’agit d’un orgueil inculte ou de la vérité.)

4.     Lisez 1 Corinthiens 3.14-15. Si vous êtes un(e) enseignant(e) et que vous lisez cela, êtes-vous content(e) ? Qui est perdant avec l’enseignant de chaume ? (L’étudiant ! L’enseignant survit, mais de justesse.)
 
a.      Qui tire les avantages d’un enseignant d’or ? (L’étudiant et l’enseignant.)
 
5.     Lisez Jean 14.15-21. Quelles vérités de fondation, nourriture solide, trouvons-nous dans ces versets ? (L’Esprit saint est essentiel à notre cheminement chrétien. L’obéissance est essentielle à notre cheminement chrétien. L’obéissance montre que nous aimons Dieu.)

III.  Le test de nourriture solide

1.     Lisez Jean 6.35-37. Nous avons maintenant un exemple de nourriture solide (Jésus l’appelle pain au lieu de nourriture solide). Pourquoi Jésus se compare-t-il à du pain ? (Nous avons besoin de pain pour vivre. Il y a une progression naturelle. Nous commençons avec le lait et nous progressons vers la nourriture solide.)
 
2.     Lisez Jean 6.41-42. Jésus aurait-il dû leur donner du lait au lieu de cette nourriture solide ?
 
3.     Lisez Jean 6.43-51. Comment qualifieriez-vous l’enseignement de Jésus ici – lait ou nourriture solide ? (Le fait d’accepter que Jésus est Dieu est fondamental. Cela doit être un enseignement de type « lait ».)

4.     Lisez Jean 6.52-57. S’agit-il de lait ou de nourriture solide ? (Je pense qu’il s’agit d’un enseignement plus avancé et donc de nourriture solide.)

5.     Lisez Jean 6.66. Que cela nous enseigne-t-il ? Que Jésus a fait une erreur en ne s’en tenant pas au enseignements de lait ? (Non. Cela nous enseigne que même si nous suivons la progression correcte d’aide, de lait et de nourriture solide, il y aura des gens qui ne peuvent pas accepter la vérité. Davantage de lait n’est pas la réponse. Au lieu de cela, nous devons réaliser que Dieu nous donne le libre choix, et que pour la plupart le royaume de Dieu n’est pas une priorité.)
 
6.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous être conscient(e) de l’ordre des choses pour l’évangélisation ? Premièrement l’aide, ensuite le lait, puis la nourriture solide. Pourquoi ne pas commencer aujourd’hui ?
 
IV.    La semaine prochaine : Évangéliser et témoigner de façon personnelle.
 

faire un don