Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 04 – Évangéliser et témoigner, un mode de vie (Jean 17, Marc 5)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quiconque considère honnêtement le monde et le standard de Dieu sait qu’il y a un immense fossé entre les deux. En tant que témoin, en tant qu’évangéliste, vous vous situez au milieu. Vous êtes la connexion entre le monde et le christianisme, entre le monde et la vie éternelle. Il y a au moins un problème substantiel avec votre position. Jésus nous dit dans Jean 17.14 que le monde nous déteste. Comment pouvons-nous être une connexion efficace en étant confrontés à la haine ? Comment pouvons-nous communiquer avec la haine ? Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.       Le plan de bataille de Jésus
 
1.     Lisez Jean 17.1-4. Jésus fait cette magnifique prière qui décrit ce qu’il a fait sur la terre, ainsi que son plan pour l’avenir. Quelle est la mission principale de Jésus ? (Glorifier Dieu.)
 
a.      Selon ce texte, de quelle façon Jésus glorifie-t-il Dieu ? (En accomplissant le travail que Dieu lui avait donné à faire.)

b.      Quel est ce travail ? (Il est le pont qui relie ceux du monde à la vie éternelle.)

c.       Comment une personne peut-elle traverser ce pont ? (C’est le fait de connaître Jésus qui permet d’accéder à la vie éternelle.)
 
d.      Si nous sommes les apprentis de Jésus, quel indice avons-nous quant à notre propre travail ? (Nous devons glorifier Dieu en aidant les gens à connaître Dieu, en aidant les gens à traverser ce pont.)
 
2.     Lisez Jean 17.13-14. Comment Jésus nous a-t-il aidé à connaître Dieu ? (En nous donnant la parole de Dieu.)

a.      Selon vous, que signifie le fait que Jésus nous a donné la parole de Dieu ? (Jean 1.1 vient à l’esprit. Jésus est l’expression de Dieu. La vie et les enseignements de Jésus nous aident à connaître Dieu.)

b.      Quelle est la réaction du monde à la parole de Dieu ? (Le monde déteste ceux qui apportent la parole de Dieu.)
 
c.       Comment vous sentez-vous face à de la haine ? (Jésus dit qu’il veut nous donner de la joie !)
 
d.      Comment cela fonctionne-t-il ? Ils vous détestent et vous riez ? (Si vous comprenez que la raison de la haine est que vous avez la vérité, alors vous pouvez vous sentir bien dans la vie.)

3.     Dans Jean 17.14 Jésus parle de son instruction, de sa parole. Qu’avons-nous appris sur notre formation continuelle la semaine dernière ? (Lisez Jean 16.7-13. Dans notre travail en tant que connexion entre les non-Chrétiens et la vie éternelle, dans notre travail en tant qu’apprentis de Jésus, il ne nous a pas laissés sans un manuel d’instructions. Il nous a laissé l’Esprit saint. De la même manière que nous consulterions Jésus, ainsi devons-nous consulter l’Esprit saint. Rappelez-vous que c’est l’Esprit saint qui a inspiré le manuel !)

4.     Lisez Jean 17.15-18. À quoi devons-nous faire face, en plus de la haine ? (Au mal.)
 
a.      Qu’est-ce que le « Mauvais » a en tête pour nous ? (Quoi que ce soit, Jésus veut nous protéger du Mauvais.)
 
b.      Quelle est l’une de nos défenses principales ? (Jésus prie pour que nous soyons sanctifiés (mis à part) par la parole de Dieu. À nouveau, cela souligne l’Esprit saint comme essentiel à notre défense.)

5.     Lisons trois textes importants : Éphésiens 6.12, Matthieu 9.36 et Luc 14.26.

a.      Le terme traduit par « détester » dans Luc 14.26 est le même mot que Jésus utilise pour décrire l’attitude du monde envers nous. Comment cela façonne-t-il notre attitude envers le monde ? (L’expression « détester » peut simplement signifier une préférence pour autre chose.)
 
b.      Qu’est-ce qui caractérise la plupart des gens que nous rencontrons ? (Ils sont des brebis sans défense. Peut-être ne nous préfèrent-ils pas, mais nous devons avoir de la compassion pour eux.)
 
c.       De quelle façon l’existence du Mauvais et de ses aides nous aide à avoir une vision correcte du témoignage et de la haine des non-Chrétiens ? (Bien qu’il existe certaines personnes vraiment mauvaises, notre lutte n’est en général pas contre les personnes, mais contre le mal. Cela signifie que la haine entre vous et les non-Chrétiens n’est pas personnelle. Au lieu de cela, cela se passe entre Dieu et Satan. Vous faites simplement partie de la situation globale. Vous êtes le plus souvent en contact avec des gens confus qui ont d’autres priorités.)

6.     Lisez Jean 13.34-35. En tant que connexion entre le monde non-chrétien et la vie éternelle, quelle attitude devons-nous avoir ?

a.      Au moins dans ce verset, le commandement d’amour est dirigé vers d’autres croyants. Comment devons-nous établir une relation avec ceux qui se joignent à nous qui sommes les guides vers le pont qui mène à la vie éternelle ? (Nous serons confrontés à la haine du monde dans notre travail de « pont », mais nous devons recevoir l’amour (et donner de l’amour) de la part de nos co-travailleurs.)
 
7.     Résumons. En tant que témoins et évangélistes nous sommes des guides vers le pont entre le monde et la vie éternelle. Notre travail est de glorifier Dieu. Nous le faisons en aidant les gens à connaître Dieu. Alors que notre travail se déroule au milieu d’un champ de bataille, dans laquelle les forces maléfiques du camp adverse nous détestent, notre mission est pour les gens qui ne sont pas tant hostiles que confus.
 
II.     L’histoire de la mission

1.     Lisez Marc 5.1-5. Selon vous, de quelle façon cet homme affectait-il la valeur des propriétés locales ? (Négativement. Aimeriez-vous vivre dans une zone où sévit un homme fou ? Imaginez-vous l’entendre crier en pleine nuit. Luc 8.27 ajoute que cet homme ne portait pas de vêtement.)

2.     Lisez Marc 5.6-7. Selon vous, comment les disciples ont-ils réagi à cet homme fou et nu, qui pouvait rompre les chaînes et qui courait vers eux ? (J’imagine qu’ils couraient dans la direction opposée. Leur cou n’était probablement pas aussi dur que les chaînes. De plus, à quoi étaient-ils exposés ? Dans le chapitre précédent (Marc 4) ils ont à peine échappé à la tempête. Ce type de ministère leur donnait une vie pleine d’action !)
 
a.      Aux États-Unis d’Amérique on voit parfois sur des voitures un autocollant mentionnant : « La haine n’est pas une valeur familiale ». Quel est le message derrière cela ? (Il s’agit d’un produit du lobby en faveur des droits pour les homosexuels. Ce slogan suggère que si vous pensez que l’homosexualité n’est pas bonne, alors vous avez de la haine.)
 
b.      Quelle fausse accusation l’homme fou lance-t-il contre Jésus ? (Que Jésus le tourmente, qu’il est cruel.)

3.     Lisez Marc 5.8. Pourquoi cet homme fou dit-il cela ? (C’est le démon en lui qui parlait. Jésus disait au mauvais esprit de partir. Jésus fait la différence entre le pécheur et le péché. Cependant, le mauvais esprit considérait cela comme une seule chose et accusait faussement Jésus d’avoir tellement de haine qu’il serait capable de tourmenter quelqu’un. Ne soyez pas surpris(e) si de mauvais esprits vous appellent par tous les noms.)

4.     Lisez Marc 5.9-13. Qu’ont les démons en tête pour votre vie ? (Ils veulent vous noyer.)
 
a.      Le peuvent-ils ? (Pas sans permission.)
 
5.     Lisez Marc 5.14-17. Que les habitants de la ville, ceux dont la valeur des propriétés vient subitement de grimper, demandent-ils à Jésus ? (De partir !)

a.      Pourquoi ? (La valeur de leurs cochons venait subitement de chuter.)

i.       Que cela nous dit-il sur eux et au sujet de votre ministère ? (Que les gens mettent davantage de valeur dans leurs biens que dans le salut d’autres personnes.)
 
III.  L’évangélisation à coups de coude – la lettre
 
1.     Lisez 2 Corinthiens 3.2 et Marc 5.18-19. Qu’est devenu l’homme auparavant fou ? (Il est une « lettre » de Dieu.)

a.      Cet homme n’est-il pas un peu faible en termes de connaissances théologiques ? N’aurait-il pas pu d’abord faire quelques tours du lac en bateau avec Jésus avant d’être envoyé en mission ? (Il était un témoin. Il racontait sa propre expérience. Il n’avait pas besoin d’une formation évangéliste pour cela, parce qu’il connaissait son histoire bien mieux que n’importe qui d’autre. Vous connaissez votre histoire mieux que quiconque.)

2.     Lisez Marc 5.20. L’homme était-il un témoin efficace ? (Les gens étaient étonnés.)
 
3.     Lisez 2 Corinthiens 3.3. À quelle fréquence notre lettre est-elle « envoyée » ? (Continuellement. Notre travail consiste à être continuellement un guide vers le pont entre le monde non-chrétien et la vie éternelle. Chaque chose que nous faisons devrait être un « coup de coude » vers la vie éternelle.)
 
a.      Qui vous donne des instructions quotidiennes sur la façon de donner un « coup de coude » ? Qui fait la critique de ce qui est écrit sur votre lettre de vie ? (« L’Esprit du Dieu vivant ». Nous ne pouvons pas être efficaces dans notre ministère sans l’Esprit saint qui écrit la lettre de notre vie !)

4.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous vous engager à être un guide vers le pont, à être une lettre qui relie et informe le monde non-chrétien au sujet de la vie éternelle ? Tout cela est pour la gloire de Dieu !

IV.    La semaine prochaine : Évangéliser et témoigner de façon progressive.
 

faire un don