Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 – Pourquoi témoigner ? (Jacques 5, Hébreux 6, Jean 7, 1 Timothée 2)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : L’idée de justification par la grâce seule est plus large que la question du salut. Elle explique la relation plus large que les humains entretiennent avec Dieu. Par exemple, lorsque je me suis senti coupable de ne pas avoir converti mes voisins, il m’est apparu que je n’étais pas le premier à convertir les autres. C’est là l’œuvre de Dieu. Lorsque je tondais la pelouse du voisin, que je rendais visite aux voisins à l’hôpital et que j’essayais d’avoir des conversations sur l’Évangile, je pensais que je n’avais pas les compétences nécessaires pour « conclure l’affaire ». Quel idiot je fais ! Notre série d’études de ce nouveau trimestre porte sur la façon dont nous coopérons avec Dieu dans sa mission d’attirer le monde à lui. Débutons notre première étude sur le témoignage et découvrons ce que dit la Bible !
 
I.  Les ramener ?
 
1.     Lisez Jacques 5.19-20. Devons-nous essayer de témoigner auprès de ceux qui ont quitté l’église ?
 
a.      Qui est sauvé de la mort : la personne qui témoigne ou la personne à qui l’on témoigne ? (Il s’agit de la personne qui s’est éloignée de la vérité et qui y est ramenée. La Bible n’enseigne pas que l’on est sauvé en convertissant les autres. Ce serait une justification par les œuvres.)
 
b.      De qui les péchés sont-ils pardonnés : de la personne qui témoigne ou de la personne à qui l’on témoigne ? (Cette question est plus difficile. La personne reconvertie est pardonnée. S’il est évident que nos péchés ne sont pas pardonnés par nos œuvres, peut-être la conversion d’autres personnes compense-t-elle d’autres échecs dans notre vie.)
 
2.     Lisez Hébreux 6.4-6. Permettez-moi de demander à nouveau : devons-nous essayer de témoigner à ceux qui ont quitté l’église ? (Cela signifie qu’il est « impossible de les amener une nouvelle fois à changer de vie ».)
 
3.     Ajoutez à cela Hébreux 10.26-27. Jacques se lance-t-il dans des réflexions de vœux pieux ? En ce qui concerne les anciens membres, la réponse à la question du titre de cette étude « Pourquoi témoigner ? » est-elle : « Aucune bonne raison » ?
 
4.     Avançons dans la lecture du livre des Hébreux pour voir si nous pouvons comprendre cela. Lisez Hébreux 6.7-8. Pourquoi le livre des Hébreux compare-t-il sa déclaration sur la futilité avec l’agriculture ? (Il y a une nouvelle récolte chaque année ! Cela semble contraire à l’idée « une fois retombé, toujours perdu ».)
 
5.     Lisez Hébreux 6.9-10. Les destinataires de cette lettre ont-ils l’air d’être tombés ? Pourquoi dire : « Dieu est juste et il n’oubliera pas vos bonnes actions » ?
 
6.     Lisez à nouveau Hébreux 6.4-5. Connaissez-vous quelqu’un qui corresponde à cette description et qui est tombé par la suite ?
 
a.      Peut-on comprendre que si votre foi échoue, ce n’était pas dès le tout début ? Peut-on comprendre cela comme disant que ceux qui marchent réellement près de Dieu ne vont pas tomber ?
 
b.      Si nous concluons que le livre des Hébreux et Jacques ne sont pas en conflit, qu’est-ce que cela nous apprend sur la façon d’aborder le témoignage de ceux qui ont quitté l’église ? (Cela nous dit qu’il y avait auparavant quelque chose de faux dans leur compréhension de Dieu. Nous devons les aider à avoir une compréhension correcte de Dieu.)
 
II.  Et si vous échouez ?
 
1.     Lisez Romains 1.18. Quelle est l’attitude de Dieu envers ceux qui « étouffent la vérité » ? (Il ressent de la « colère » contre eux.)
 
a.      Ce texte nous dit que « l’injustice » étouffe la vérité sur Dieu. Avez-vous déjà eu le sentiment de ne pas avoir témoigné alors que vous auriez dû le faire ? Avez-vous déjà craint que votre incapacité signifie en fait que quelqu’un perd sa seule chance d’entendre l’Évangile ?
 
i.       Est-ce l’injustice en vous qui vous empêche de témoigner ?
 
2.     Lisez Romains 1.19-20. Que nous apprennent ces versets sur la possibilité pour chaque personne d’apprendre à connaître Dieu ? (La nature enseigne à tout le monde au sujet de Dieu. Tous sont « inexcusables » de ne pas explorer la « question de Dieu ».)
 
a.      Cela clarifie-t-il ce que l’on entend par l’injustice qui étouffe la vérité ? (Il ne s’agit pas de l’échec des croyants, mais de ceux qui tentent de cacher la vérité évidente sur Dieu, qui est révélé dans la nature.)
 
b.      Laissez-moi alors vous poser cette question : « Pourquoi témoigner ? » Si tout le monde a le témoignage de la nature, pourquoi êtes-vous nécessaire ?
 
3.     Lisez Romains 1.21-23. Que signifie : « Au lieu d’adorer la gloire du Dieu immortel, ils ont adoré des statues » ? (Chacun a la possibilité d’avoir une relation avec le vrai Dieu du ciel. Ces gens stupides (voir verset 22) préfèrent avoir une relation avec « des statues représentant un être humain mortel [ou des animaux] ». Quelle perte d’opportunité.)
 
a.      Que prétendent ces personnes stupides ? (« Ils se prétendent sages. »)
 
i.       Voyez-vous cela aujourd’hui ? Y a-t-il des personnes qui ont rejeté Dieu, et qui prétendent être plus intelligentes que celles qui acceptent Dieu et qui lui rendent grâce ?
 
b.      Qu’est-ce que Dieu désire de nous ? Pouvons-nous croire au Dieu du ciel et être encore des fous qui prétendent être sages ? (Le verset 21 nous dit que la racine de la défaillance est de ne pas honorer Dieu ou de ne pas lui rendre grâce.)
 
i.       Considérez votre vie. Remerciez-vous Dieu ? Lui faites-vous honneur au lieu de vous en attribuer le mérite ?
 
c.      Comment pouvons-nous témoigner à quelqu’un qui est sûr d’être plus intelligent que nous ?
 
4.     Lisez Romains 1.24-25. Si Dieu « les a abandonnés », est-ce une folie de penser que nous pouvons témoigner et convertir les gens de cette manière ?
 
5.     Lisez Romains 1.26-28. À nouveau, nous trouvons la phrase : « Dieu les a abandonnés ». Dieu les abandonne-t-il à la destruction éternelle ? (Je ne pense pas. Dieu nous donne à tous le libre choix. Ainsi, Dieu les abandonne à leurs mauvaises décisions. Dieu veut toujours qu’ils soient sauvés, et nous avons donc l’occasion d’en témoigner.)
 
III.  L’eau vive
 
1.     Lisez Jean 7.37-38. Selon vous, que signifie que « des fleuves d’eau vive » jaillissent de votre cœur ?
 
2.     Lisez Apocalypse 22.1-2. S’agit-il du même type d’eau vive ?
 
3.     Lisez Jean 7.39. Quelle compréhension supplémentaire de « l’eau vive » découle de ce verset ? (Il s’agit de l’Esprit saint !)
 
a.      Mettons tout cela ensemble. Nous avons discuté de ce que nous pouvons et ne pouvons pas faire en matière de témoignage. Comment ces versets de Jean 7 changent-ils le sens de la conversation ? (Il ne s’agit pas de ce que nous ne pouvons pas faire, mais plutôt de ce que nous ne pouvons pas empêcher de faire. De l’eau vive coule en fleuves du Chrétien ! Notre témoignage est automatique.)
 
4.     Lisez 1 Timothée 2.1-2. Qui devrait être sur notre liste de prière ?
 
a.      Pourquoi devrions-nous prier pour les personnes qui ont des fonctions d’autorité ? (En partie afin que nous puissions « mener une vie tranquille, paisible ».)
 
b.      Une des choses qu’une partie de la foule malfaisante vient de « tweeter » est d’ajouter les vitraux des églises avec des images de Jésus et de Marie à la liste des choses à détruire. En plus de témoigner à ces personnes, que pouvons-nous faire d’autre ? (Nous pouvons prier pour que les dirigeants du pays arrêtent cette destruction de biens. Ceux qui détruisent maintenant les biens d’autrui pensent (apparemment) que les églises doivent être visées.)
 
i.       Cette prière a-t-elle maintenant un sens ? (Oui. Les dirigeants des pays sont établis dans leurs fonctions pour permettre aux citoyens de mener une vie paisible et tranquille. Ils sont chargés de permettre aux gens de rendre un culte à Dieu et de conserver leur dignité et leurs biens.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), Dieu a un plan pour nous. Il veut que l’Esprit saint jaillisse de nous pour rendre un témoignage qui donne la vie aux autres. Il veut que nous priions pour que les dirigeants vainquent le mal et rétablissent l’ordre. Voulez-vous faire cela aujourd’hui ?
 
IV.    La semaine prochaine : Des témoins engageants : la puissance du témoignage personnel.
 

faire un don