Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 13 – Vivre par la Parole de Dieu (Philippiens 2, Psaumes 37)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La plupart des employés sont évalués par leur supérieur hiérarchique. Cela m’arrive aussi. Je suis également évalué par mes étudiants. Mon enseignement à la faculté de droit a commencé tard dans ma vie, après des décennies à m’occuper de litiges. En conséquence, un commentaire constant de mes étudiants est : « Il sait de quoi il parle ». Lorsque vous expliquez votre compréhension de la Bible, les gens réagissent-ils en pensant : « Cette personne sait de quoi elle parle » ? Les personnes qui écoutent votre point de vue sur la Bible examinent votre vie pour déterminer votre crédibilité. Savez-vous de quoi vous parlez ? Débutons notre étude de la Bible pour apprendre à vivre ce que nous enseignons !
 
I.  Éclairer le chemin
 
1.     Lisez Philippiens 2.12. Le verset commence par « ainsi ». Cela signifie que nous sommes sur le point de lire une conclusion à quelque chose. Qu’est-ce que ce « quelque chose » ? (Dans Philippiens 2.1-8, il nous est dit d’aimer les autres dans notre façon de vivre, tout comme Jésus nous l’a montré lorsqu’il vivait sur la terre.)
 
2.     Lisez Philippiens 2.9-11. Quel a été pour Jésus le résultat d’une vie d’amour pour les autres ? (Il a été « élevé à la plus haute place » et a reçu « le nom supérieur à tout autre nom ».)
 
a.      À quoi devons-nous donc nous attendre, selon le message de Philippiens 2.12 et les versets suivants ? (Le fait de témoigner de l’amour pour les autres nous bénit.)
 
3.     Voyons cela. Lisez le reste de Philippiens 2.12. Voyez-vous une tension entre « vous avez toujours été obéissants » et « agissez pour votre salut » ? Si nous obéissons, nous faisons ce que quelqu’un d’autre nous dit de faire, n’est-ce pas ? Si nous agissons pour notre propre salut, nous faisons ce que nous nous disons à nous-mêmes de faire, n’est-ce pas ? Comment résoudre ce conflit apparent ? (La Bible nous dit que notre obéissance doit refléter notre compréhension personnelle de la Bible, et pas simplement ce que quelqu’un d’autre a défini comme étant l’obéissance.)
 
a.      Obéissons-nous d’une façon plus complète lorsque nous sommes seuls et que nous ne sommes pas observés par les autres ? (C’est tout le contraire de la nature humaine. Si personne ne le saura jamais, nous nous sentons libres de faire des choses qui nous apporteraient autrement beaucoup de problèmes.)
 
i.       Quel est l’enseignement de la Bible ici ? (Nous devrions être contraints par notre propre pensée. Si nous n’obéissons que lorsque les autres nous regardent, cela montre que notre obéissance ne découle pas d’une conviction personnelle.)
 
ii.       Tandis que dans le verset 12 la version NFC parle d’agir « humblement, avec respect », la plupart des autres traductions parlent de « crainte » et de « tremblement ». Pourquoi ces termes ? (Il s’agit de décisions de vie importantes. Elles font une différence.)
 
b.      Comment résumeriez-vous l’enseignement de Philippiens 2.12 ? (Nos croyances religieuses doivent être les nôtres. Pas nécessairement ce que les autres nous ont appris, ni la façon dont nous voulons être vus. Elles doivent plutôt être authentiques, issues de nos croyances et de nos attentes personnelles sur la façon dont nous devrions vivre.)
 
4.     Lisez Philippiens 2.13. Qui travaille en nous pour nous aider à prendre les bonnes décisions sur notre façon de vivre ? (Dieu. Dieu a du plaisir quand nous faisons sa volonté.)
 
5.     Lisez Philippiens 2.14. Pourquoi la Bible mentionne-t-elle cela en premier lieu ? (Je ne pense pas que ce soit un accident. Se plaindre et se rebeller ne sont pas des traits attirants. Ils ne nous apportent pas de joie – du moins pas une joie normale.)
 
6.     Lisez Philippiens 2.15. Que dit ce verset sur le monde ? (Il est « malséant » et « tortueux ».)
 
a.      Comment expliquez-vous l’importance qu’il y a à ne pas se plaindre ou à se rebeller ? En quoi cela équivaut-il à être « irréprochable et pur » quand tout autour est malséant ?
 
b.      Comment la référence au fait que nous sommes une « lumière » nous aide-t-elle à comprendre le problème de se plaindre et de se rebeller ? (Une lumière est quelque chose de positif. Elle nous aide à voir et à éviter les dangers. La Bible met en contraste ceux qui ont une attitude pour rendre les choses meilleures de ceux qui veulent simplement se plaindre.)
 
c.      Qu’a Dieu à l’esprit pour nous quand il est écrit : « des enfants […] sans défaut » ? (Le but de Dieu est que nous vivions sans péché. Il n’y a eu qu’un seul humain parfait, c’était Jésus. Mais Dieu veut que « sans défaut » soit notre objectif.)
 
d.      Comment ceux d’entre nous qui croient en la justice par la foi devraient-ils comprendre l’objectif « sans défaut » ? Cela signifie-t-il que notre objectif est de revêtir la robe de justice de Jésus ? (Il y a deux choses qui se passent et qu’il ne faut pas confondre. Nous sommes sauvés, en tant que pécheurs, grâce à la justice de Jésus seul. Nos œuvres ne nous sauvent pas. Mais lorsque nous sommes sauvés par la grâce seule, Jésus a un plus grand objectif pour nous – vivre comme des lumières sans défaut dans une génération de gens « qui sont malfaisants et qui ont l’esprit tortueux ».)
 
7.     Lisez Philippiens 2.16. Qu’est-ce que la « parole de vie » ? (L’évangile, ce que la Bible nous enseigne sur notre salut et sur la façon dont nous devrions vivre. C’est ce qui nous maintient debout lorsque nous sommes entourés de « gens […] malfaisants et qui ont l’esprit tortueux ».)
 
a.      Qu’est-ce que le « jour de la venue du Christ » ? (Le succès de l’enseignement de Paul aux Philippiens deviendra clair à la seconde venue de Jésus.)
 
8.     Lisez Philippiens 2.17 et Nombres 28.7. Comment l’auteur (Paul) considère-t-il son travail pour les Chrétiens de Philippes ? (Il se sacrifie pour qu’ils puissent apprendre l’évangile.)
 
a.      Normalement, nous n’aimons pas nous sacrifier pour le bien des autres. Combien de fois avez-vous entendu la question : « Quand est-ce que je ferai ce que je veux ? » ? Quelle émotion ressent Paul à la suite de son sacrifice ? (Il dit qu’il est heureux et qu’il se réjouit, et il leur demande de se joindre à lui.)
 
b.      Les gens sont-ils attristés par ceux qui se réjouissent et qui sont heureux ?
 
9.     Faisons le point. Nous sommes partis de la conclusion (« ainsi ») que l’amour de Jésus pour les autres a abouti à son exaltation. Les versets qui suivent (que nous venons d’étudier) suggèrent-ils que cela est également vrai pour nous ?
 
II.  Avoir la bonne attitude
 
1.     Lisez Psaumes 37.1-2. Nous venons de discuter du fait que nous vivons dans une génération de gens malfaisants et à l’esprit tortueux. Devons-nous leur envier ce qu’ils ont ? (Non. La Bible nous dit que cela ne durera pas longtemps.)
 
a.      Est-ce que « longtemps » correspond à une vie entière ?
 
2.     Lisez Psaumes 37.3-4. La question que je viens de poser était pour vous faire réfléchir à la question de savoir si vous aller passer votre vie entière à tolérer le mal et à attendre que la justice soit rétablie. Que nous disent ces versets additionnels sur la vie ici sur la terre ? (Si nous nous réjouissons en Dieu, il nous donnera ce que notre cœur désire.)
 
a.      Quel est le désir de votre cœur ? Est-ce de posséder une Rolls-Royce ? Est-ce une vie de paix et de joie ?
 
b.      Votre désir doit-il être cohérent avec le fait d’avoir votre plaisir en Dieu ?
 
c.      Si vous n’êtes pas certain(e), que faut-il faire ?
 
3.     Lisez Psaumes 37.5. Est-ce la réponse à la dernière question ? (Notez que Psaumes 37.3 nous dit aussi de faire confiance à Dieu. Faire confiance à Dieu fait partie du plaisir que l’on a en Dieu. Cette attitude combinée de confiance et de plaisir façonne ce que nous désirons dans la vie.)
 
a.      La dernière phrase du verset 5 dit : « […] et il agira ». Comment agira Dieu ? (Il nous est dit que Dieu fera quelque chose. Il ne dort pas, et il n’est pas trop éloigné pour remarquer nos problèmes.)
 
4.     Lisez Psaumes 37.6. Quand nous avons étudié Philippiens 2, nous avons appris qu’un des buts de notre vie est d’être une lumière pour aider les autres à comprendre l’évangile. Selon ce verset, comment pouvons-nous faire cela ? (Il est dit que Dieu fait paraître notre justice et notre droit. Cette relation (de confiance et de plaisir) en Dieu produit un style de vie positif et attrayant.)
 
5.     Sautons un verset et lisons Psaumes 37.8. Quelles attitudes devons-nous éviter ? (La colère et la fureur. Parfois quand je vois tout le mal qui est fait, cela me met en colère. Cette colère me fait envisager de « faire justice » par moi-même.)
 
a.      Que nous apprend ce texte sur ce genre d’attitude ? (Une telle attitude « ne produit que du mal ». L’instruction est : « Ne t’irrite pas » - « ne t’en préoccupe pas ».)
 
6.     Lisez Psaumes 37.9-10. Qui administre la justice ? (Le grand Dieu du ciel nous donnera la terre et éliminera « ceux qui font le mal ».)
 
7.     Cher(ère) ami(e), avez-vous fait un « audit » de votre vie ? Vivez-vous selon la Parole de Dieu ? Êtes-vous la lumière et non l’obscurité ? L’attitude de votre cœur est-elle la bonne ? Si tel n’est pas le cas, pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint, maintenant, de vous donner l’attitude qui vous permettra de jouir de la vie et de vous réjouir ? Si vous vivez une telle vie, les gens penseront que vous savez de quoi vous parlez quand vous enseignez la Bible !
 
III.    La semaine prochaine : Nous débuterons une nouvelle série d’études intitulée « Se faire des amis pour Dieu : la joie de participer à la mission ».
 

faire un don