Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 10 – La Bible en tant que récit historique (1 Samuel 17, Hébreux 11)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Dans de nombreuses situations nous avons besoin du contexte pour bien comprendre quelque chose. La Bible nous apporte un contexte historique pour notre vision du monde. Nous savons que les problèmes existent pour deux raisons : premièrement Satan, et deuxièmement notre décision de le choisir au lieu de choisir Dieu. Nous savons que Dieu, à cause de son amour et de son désintéressement, mettra fin au péché, à la mort, ainsi qu’à la tristesse. Nous savons que Dieu travaille avec ses disciples pour apporter de grandes victoires sur le mal. Nous savons que ceux qui oublient l’histoire sont condamnés à répéter les erreurs du passé. Débutons notre étude sur l’histoire dans la Bible, afin d’avoir un contexte historique pour les problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui !
 
I.  David et Goliath
 
1.     Lisez 1 Samuel 17.1-2. Qui est l’agresseur ? Qui a créé le problème ? (Les Philistins étaient rassemblés sur le territoire de Juda.)
 
2.     Lisez 1 Samuel 17.3. Si vous avez quelques notions de stratégie militaire, quel est le problème ici ? (Quel que soit le camp qui descend de sa montagne et qui donne l’assaut de l’autre montagne, il a un sérieux désavantage stratégique.)
 
3.     Lisez 1 Samuel 17.4 et 1 Samuel 17.8-9. Comment les Philistins entendent-ils sortir de cette impasse stratégique ?
 
4.     Lisez 1 Samuel 17.11. Les Philistins ont-ils eu une bonne idée ? Pourquoi les hommes d’Israël ne sont-ils pas d’accord ?
 
5.     Lisez 1 Samuel 17.16, 20, 23-24. Le père de David l’a envoyé pour apporter de la nourriture à ses frères aînés qui sont soldats, et pour avoir un rapport sur leur état de santé. À la place de David, quel rapport élaboreriez-vous dans votre esprit ?
 
a.      Comment expliquez-vous le « cri de guerre » du verset 20, et la peur et le recul du verset 24 ?
 
6.     Lisez 1 Samuel 17.26. Comment caractériseriez-vous l’attitude de David dans cette situation ?
 
7.     Lisez 1 Samuel 17.28. Quelle attitude a le frère aîné de David à son égard ? (David est présomptueux. David critique des hommes qui sont bien plus importants que lui. Il est juste venu voir des hommes se faire tuer.)
 
8.     Lisez 1 Samuel 17.32-33. David ne fait-il que parler, sans agir ?
 
a.      Quelle serait l’analyse d’un expert militaire sur les chances de victoire contre Goliath ?
 
9.     Lisez 1 Samuel 17.36-37. Qu’est-ce qui fait changer d’avis le roi Saul, l’expert militaire ?
 
a.      Pourquoi Saul accepterait-il cela ? Ne met-il pas la nation entière en danger (voir 1 Samuel 17.9) ? (Cela doit correspondre aux expériences passées de David de sa foi en Dieu.)
 
10.     Lisez 1 Samuel 17.38-39. Saul fait-il preuve de bon sens ? David fait-il preuve de bon sens ? Lequel d’entre eux a le plus de bon sens ?
 
a.      Pourquoi le bon sens est-il nécessaire si David dépend de Dieu ?
 
11.     Lisez 1 Samuel 17.40. Que diriez-vous sur le bon sens de David si vous ne connaissiez pas la fin de l’histoire ?
 
a.      Que peut-on conclure de la phrase « la fronde à la main » ? (Si David avait sa fronde dans sa main, Goliath ne pouvait certainement pas la voir.)
 
12.     Lisez 1 Samuel 17.42-43. Comment Goliath évalue-t-il le bon sens de David ? (Notez que Goliath mentionne « des bâtons », mais pas la fronde.)
 
a.      Goliath invoque-t-il le surnaturel ?
 
13.     Lisez 1 Samuel 17.45. De quoi dépend David pour sa victoire ? (Dieu ! Il vient « armé du nom du Seigneur de l’univers, le Dieu des troupes d’Israël ».)
 
14.     Lisez 1 Samuel 17.46-47. Concentrons-nous sur le verset 47. David vient de dire qu’il allait couper la tête de Goliath. Pourquoi dit-il alors que Dieu ne sauve pas avec l’épée ou la lance ? (La prédiction de David sur l’avenir semble un peu ridicule pour tout spectateur. Ce garçon contre un géant ? C’est pourquoi David dit au public (« tous les Israélites ici rassemblés ») que c’est le surnaturel qui va gagner la bataille.)
 
15.     Lisez 1 Samuel 17.49-50. Est-ce qu’un des soldats de l’armée d’Israël aurait pu faire ce que David a fait ?
 
a.      Dès lors qu’ils ne l’ont pas fait, qu’est-ce qui rend David spécial ?
 
b.      Dans quelle mesure la confiance de David est-elle le fruit de son expérience passée, et dans quelle mesure est-elle le fruit de sa confiance en Dieu ? David aurait-il fait confiance à Dieu même s’il n’avait pas tué de lions et d’ours auparavant ?
 
i.       Comment David a-t-il approché le premier lion ou ours qu’il a tué ?
 
c.      Dans un sens, la fronde de David était comme apporter un pistolet à un combat au couteau. Lisez à nouveau 1 Samuel 17.50. Que nous dit ce texte sur l’optique de cette victoire ? (Cela révèle que l’observateur normal de l’époque penserait qu’une épée était une arme plus puissante.)
 
16.     Quel est l’enseignement pour nous aujourd’hui ? (Devons-nous vouloir renforcer notre foi en combattant des lions et des ours afin de pouvoir passer aux géants ?
 
a.      Quel est le problème équivalent dans votre vie ? Vos problèmes mettent-ils votre vie en danger ? Devriez-vous désirer davantage de problèmes afin de pouvoir avoir confiance lorsque des problèmes plus importants se présentent ?
 
b.      Envisagez de rencontrer des problèmes. Dans son cas, David aurait-il pu simplement ignorer le problème ? Aurait-il pu rentrer chez lui en rapportant à son père que toute l’armée était une bande de lâches ? Ou alors, les soldats de Dieu avaient-ils trop de bon sens ? (C’est devenu le problème de David parce que c’est le Dieu de David qui était mis en cause.)
 
c.      Êtes-vous quelqu’un qui se plaint des autres, sans vouloir vous attaquer au problème vous-même ?
 
i.       Connaissez-vous des gens qui ne font que se plaindre ?
 
II.  La comparaison avec David
 
1.     Lisez Hébreux 11.32-33. Jusqu’à ces versets, Hébreux 11 parle des héros de l’Ancien Testament. Des personnages comme David qui, par la foi, « vainquirent des royaumes » et « fermèrent la gueule des lions ». Que nous dit cette histoire sur le résultat de la foi en Dieu ?
 
2.     Lisez Hébreux 11.35-36. Que suggère cette histoire pour les Chrétiens ?
 
3.     Lisez Hébreux 11.37-38. Supposons que le livre des Hébreux ait été écrit avant la naissance de David (ce n’est pas le cas), et que David ait lu ce chapitre. En se basant sur cette histoire, croirait-il qu’il pourrait mourir par l’épée de Goliath ?
 
a.      Comment expliquez-vous la différence entre les vainqueurs comme David et les victimes comme celles décrites dans Hébreux 11.37-38 ?
 
4.     Lisez Hébreux 11.39-40. Quand la Bible parle de « ces personnes », cela signifie-t-il tant les vainqueurs que les victimes ? (Oui.)
 
a.      Que nous apprend l’histoire en ce qui concerne les problèmes auxquels nous sommes confrontés ?
 
5.     Lisez à nouveau Hébreux 11.35. Selon vous, que signifie « refuser la délivrance » ? (Je pense que cela veut dire refuser d’abjurer la foi en Jésus.)
 
a.      Si vous étiez face à la mort, comme David, ou si vous acceptiez de continuer à être torturé(e), comme ces autres qui ne sont pas nommés, lequel d’entre eux a la plus grande foi ? (Ils sont tous des héros de la foi.)
 
6.     Lisez à nouveau Hébreux 11.40. Quelle est la promesse universelle faite aux vainqueurs et aux victimes dans cette vie ? (Dieu a prévu quelque chose de mieux pour nous.)
 
7.     Sur quelle base Dieu décide-t-il qui tue les lions et qui est mangé par les lions ?
 
a.      La réponse à cette question devrait-elle être importante ? (Cela fait certainement une différence maintenant, mais cela ne fera pas de différence à la lumière de l’éternité !)
 
8.     Cher(ère) ami(e), êtes-vous prêt(e) à être vainqueur(e) ou victime par la foi en Dieu seul ? Pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint, dès maintenant, de vous aider à développer ce type de foi ?
 
III.    La semaine prochaine : La Bible et les prophéties.
 

faire un don