Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 06 – De l’arrogance à la destruction (Daniel 5)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Le chapitre 5 du livre de Daniel a un contexte très intéressant. Le roi Nabucodonosor est mort en 563 av. J.-C. Le chapitre 5 se déroule environ 25 ans après sa mort. Le roi Nabonide est maintenant sur le trône, mais il partage son autorité avec son fils maléfique, Belshassar. Les Perses, menés par le roi Cyrus, attaquent Babylone et battent les troupes dirigées par le roi Nabonide. Le roi Nabonide déplace la principale  armée babylonienne à Borsippa, et le roi Cyrus se dirige vers la ville de Babylone et l’entoure. Je pense qu’avant que Cyrus n’arrive à Babylone, un grand nombre de fonctionnaires ont fui vers la ville pour se protéger. Babylone était protégée par une double muraille massive et disposait d’une réserve de nourriture suffisante pour durer 20 ans. Le cadre de notre étude de cette semaine est le suivant : le vice-roi Belshassar est à l’abri dans les murs de Babylone, le roi Cyrus et les Perses encerclent la ville, et l’armée principale de Babylone est partie panser ses plaies. Ouvrons la Bible et plongeons dans Daniel 5 !
 
I.  Le banquet
 
1.     Lisez Daniel 5.1. À quoi pense le roi Belshassar ? La ville est entourée de troupes ennemies et il organise une fête ? (Cela peut être une stratégie pour encourager les dirigeants de la ville – pas de raison de s’inquiéter, la vie continuera comme d’habitude, nous sommes en sécurité à l’intérieur de ces murs. Peut-être se sentant en sécurité derrière les murs de la ville, et étant un faible, il se disait : « Pourquoi ne pas organiser une fête ? »)
 
2.     Lisez Daniel 5.2-3. C’est un choix intéressant de coupes. La dernière fois que nous avons vu le « père » Nabucodonosor, il a reconnu le seul vrai Dieu du ciel. Pourquoi son petit-fils les aurait-il choisies pour le banquet ? (Lisez la première partie de Daniel 5.23. Elle nous informe de la pensée de Belshassar. Il est dit que Belshassar « as défié le Seigneur des cieux ». C’est délibéré. C’est de la provocation. Il n’a pas choisi ces coupes d’or par hasard.)
 
a.      Si ce n’est pas un accident, pourquoi défier Dieu ? (Je pense que cela ramène à la prophétie de la statue – Dieu a dit que Babylone sera vaincue par un autre empire. Belshassar défie la prophétie.)
 
3.     Lisez Daniel 5.4. Quel est le point de vue des dirigeants de Babylone ? (Leurs dieux ont vaincu le « Dieu des coupes » - le Dieu que les coupes d’or célébraient.)
 
II.  Celui qui gâche la fête
 
1.     Lisez Daniel 5.5-6. Imaginez que vous n’ayez jamais vu de film auparavant. Comment réagiriez-vous en voyant une telle chose ? (Pour Belshassar, c’était absolument effrayant.)
 
a.      Qu’est-ce que cela dit sur Belshassar ? (Il n’était pas un combattant, ni un homme au grand courage. Nous comprenons pourquoi le roi Nabonide était sur le champ de bataille alors que Belshassar était en « sécurité » derrière les murs de la ville.)
 
b.      Le caractère de lâche de Belshassar rend-il son défi à Dieu encore plus répugnant ?
 
2.     Lisez Daniel 5.7-8. Comment évalueriez-vous la performance de ces sages ?  C’est la troisième fois que nous voyons ces sages chargés d’interpréter quelque chose, et ils n’en sont pas capables !
 
a.      Quelle position offre Belshassar ? (La position juste en dessous de lui.)
 
b.      Notez qu’il est écrit que « tous les sages au service du roi » sont venus. Cela signifie-t-il que Daniel ne fait plus partie de ce groupe de sages ? (C’est ce que cela suggère. Le fait que Daniel occupait la position juste à côté du roi suggère aussi qu’il n’occupe plus une position d’importance.)
 
3.     Lisez Daniel 5.9. Pourquoi Belshassar est-il encore plus terrifié ? (Une fois de plus, cela montre sa faiblesse. Il dépend des autres. Quand ses conseillers ne savent pas, il est encore plus terrifié. Vous pouvez être sûr(e) que Nabucodonosor n’aurait pas agi de cette façon.)
 
4.     Lisez Daniel 5.10. Les commentateurs bibliques pensent que cette reine est la veuve de Nabucodonosor. Selon vous, comment considère-t-elle son petit-fils par rapport à son mari Nabucodonosor ? (Elle pense sans doute la même chose que nous – c’est un lâche. Elle vient lui mettre de l’acier dans la colonne vertébrale.)
 
III.  L’entrée de Daniel
 
1.     Lisez Daniel 5.11-12. Est-ce ainsi que Daniel voudrait qu’on se souvienne de lui ? (Non ! Lisez Daniel 4.8-9. C’est exactement comme cela que Nabucodonosor a décrit Daniel avant de reconnaître la suprématie du Dieu du ciel. La veuve de Nabucodonosor décrit Daniel de la même manière !)
 
a.      Est-ce une bonne chose que le Dieu du ciel ne soit pas identifié ? (Si nous avons raison de supposer que Belshassar est impliqué dans un acte de défiance contre le vrai Dieu, il serait peut-être préférable qu’il ne sache pas exactement quelle est la source du pouvoir de Daniel.)
 
2.     Lisez Daniel 5.13 et comparez avec Daniel 5.11. La reine a-t-elle dit que Daniel était un esclave ? (Non. Elle a dit qu’il était le « chef des magiciens ».)
 
a.      Pourquoi Belshassar lui demande-t-il d’abord s’il était un esclave ? (Il est méchant – et pas très malin. Il insulte l’homme dont il a désespérément besoin. Il se rend probablement compte maintenant que Daniel adore le vrai Dieu du ciel.)
 
3.     Lisez Daniel 5.14-16. Dans quelle mesure Belshassar veut-il ces informations ?
 
a.      Supposez que vous ayez perdu votre emploi de haut rang et qu’on vous l’ait reproposé plus tard. Que diriez-vous ? (Être à côté du roi est l’ancienne fonction de Daniel.)
 
4.     Lisez Daniel 5.17. Daniel insulte-t-il Belshassar ? (Oui ! Un ancien esclave lui dit : « Tu n’as rien à me donner qui ait de la valeur à mes yeux ».)
 
a.      Pourquoi cela est-il vrai ? (Daniel sait que le royaume s’achève en ce moment même.)
 
b.      Comparez la réponse de Daniel dans le verset 17 avec sa réponse dans Daniel 2.26-28. Pourquoi Daniel ne donne-t-il pas la gloire à Dieu comme il l’avait fait avec Nabucodonosor ? (Lisez Matthieu 7.6. Belshassar était sur le point d’être tué. Il n’y avait pas d’avenir pour lui. Son grand-père était un conquérant du monde qui a (finalement) reconnu le vrai Dieu. Belshassar n’a rien fait, il s’enivre dans le danger approche et il insulte Dieu.)
 
5.     Lisez Daniel 5.18-23. S’agit-il de nouvelles insultes ? (Oui !)
 
a.      Est-ce dangereux ? (L’historien Xénophon a rapporté que Belshassar a tué l’un de ses nobles « simplement parce que, au cours de la chasse, le noble a abattu le gibier qui se trouvait devant lui ». Il rapporte également que Belshassar a émasculé un membre du personnel du tribunal simplement parce qu’une de ses concubines a dit que l’homme était beau. Il va sans dire que des gens avaient été tués par le méchant Belshassar pour beaucoup moins que les insultes (qui étaient la vérité) que Daniel lui lançait à cet instant.)
 
6.     Lisez Daniel 5.24-28. Vous souvenez-vous de la façon dont Daniel a apporté de mauvaises nouvelles à Nabucodonosor ? (Lisez Daniel 4.19. Cela contribue à montrer le mépris de Daniel pour Belshassar.)
 
a.      Nabucodonosor se voit accorder une ou deux « secondes chances ». Pourquoi n’est-ce pas le cas pour Belshassar ? (Lisez à nouveau Daniel 5.22. Daniel dit que Belshassar connaissait l’histoire de son grand-père et qu’il n’a rien appris.)
 
i.       Qu’est-ce que cela signifie pour nous qui avons toutes ces histoires bibliques à prendre en considération ?
 
7.     Lisez Daniel 5.29. Est-ce la promotion que vous souhaitez à cet instant ?
 
a.      Pourquoi Belshassar promeut-il Daniel face à toutes ces insultes ? (Il est encore plus terrifié maintenant. Je suppose qu’il espère que Daniel ou Dieu le sauvera d’une manière ou d’une autre.)
 
8.     Lisez Daniel 5.30 et Daniel 6.1-3. Comparez le résultat pour Belshassar et pour Daniel. Pourquoi Daniel, qui occupe une position si élevée, ne meurt-il pas lui aussi cette nuit-là ? (Qui est responsable des affaires des humains ? Cela nous montre que nous devons nous préoccuper davantage de l’opinion que Dieu a de nous que de l’opinion de nos superviseurs. Dès lors que les Mèdes ont pris le pouvoir cette nuit-là, peut-être ont-ils vu l’inscription et appris que Daniel avait révélé que les Mèdes feraient tomber le royaume de Babylone. Cela ferait de Daniel un allié et non un ennemi.)
 
9.     Cher(ère) ami(e), il semble que Daniel ait été rétrogradé dans ses vieux jours et qu’il soit devenu sans intérêt pour les dirigeants. Quoi qu’il arrive dans votre vie, Dieu est toujours sur son trône. Il contrôle les affaires des humains et il se soucie de vous. Voulez-vous accepter cette vérité et voulez-vous faire confiance à Dieu quoi qu’il arrive ?
 
IV.    La semaine prochaine : Des lions à l’ange.
 

faire un don