Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 04 – De la fournaise au palais (Daniel 3)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous déjà été dans une foule qui se tient debout pour adorer une personne ? Et si vous n’étiez pas d’accord avec cette adoration spécifique ? Vous êtes-vous quand même levé(e) ? Avez-vous déjà été dans une église quand il était demandé à ceux qui voulaient faire un nouvel engagement envers Dieu de se lever, alors que vous étiez satisfait(e) avec votre engagement actuel ? Si vous vous êtes levé(e) à cause de la pression de la foule qui vous entourait, ou à cause de la façon dont on pourrait vous regarder, imaginez ce que ce serait si votre vie dépendait du fait de vous lever ou non ? Pour la plupart des gens, le péché vient à eux dans de petites décisions. Comme nous l’étudions cette semaine, ce n’est pas une décision grande et claire qui détermine la vie ou la mort. Ouvrons la Bible et retrouvons Daniel et ses amis !
 
I.  La statue
 
1.     Lisez Daniel 3.1. Cette statue a environ la même hauteur que la Statue de la Liberté dans le port de New York City. Selon vous, qu’est-ce qui a inspiré le roi Nabucodonosor de construire cette œuvre d’art d’une hauteur de dix étages ? (C’est le résultat du rêve que nous avons étudié dans notre précédente étude.)
 
a.      Nabucodonosor a-t-il acquis une certaine licence artistique avec son rêve ? (Lisez Daniel 2.37-38. Dans le rêve, seule la tête était faite d’or. La tête représentait Nabucodonosor et son royaume. Mais maintenant la statue entière semble le représenter. Sans aucun doute, le visage devait lui ressembler.)
 
i.       Mis à part l’orgueil et l’arrogance, pour quelles raisons Nabucodonosor a-t-il fait cette modification ? Cela lui aurait coûté moins cher d’être fidèle au rêve ! (S’il avait été fidèle au rêve, cela aurait fait comprendre au monde que l’empire de Nabucodonosor était temporaire et sa gloire fugace.)
 
2.     Lisez Daniel 3.2-3. Est-ce « LE » ticket du moment que tout le monde s’arrache dans la ville ? Est-ce l’évènement auquel vous aimeriez être invité(e) pour montrer que vous êtes important(e) ? (Si vous faites partie de la structure du pouvoir de la nation et que vous êtes « quelqu’un », alors vous voulez être invité(e) !)
 
II.  Le défi
 
1.     Lisez Daniel 3.4-6. Maintenant, voulez-vous toujours être invité(e) ?
 
a.      Lisez Daniel 2.46-47. Comment Nabucodonosor a-t-il pu se tromper à ce point ?
 
i.       Selon vous, les autres sages pourraient-ils avoir quelque chose à voir avec ceci ? Est-ce une façon de se venger de Daniel ? (Si oui, ils ont apparemment oublié qu’il leur a sauvé la vie. Cependant, il est maintenant leur patron (voir Daniel 2.48).)
 
b.      Que nous dit la menace de mort de Daniel 3.6 sur la vision de la noblesse à l’égard de Nabucodonosor ? (Il doit y avoir quelque chose qui cloche s’il doit les menacer de mort immédiate. Peut-être que les sages sont encore en colère à propos de leur expérience où ils ont frôlé la mort et que cette statue commémore.)
 
c.      Nous verrons plus tard (Daniel 3.12) que Daniel n’était pas présent. Comment cela peut-il être ? Daniel n’est-il pas celui, à part Nabucodonosor, dont la présence était la plus évidente ? (Nous discuterons cela plus en détail plus tard, mais l’absence de Daniel semble très inhabituelle. Gardez à l’esprit qu’un commentateur biblique suggère que cet évènement s’est déroulé environ 18 ans après le rêve.)
 
2.     Lisez Daniel 3.7. Selon ce texte, y a-t-il un problème parmi le peuple avec l’adoration de la statue ? (Non.)
 
3.     Lisez Daniel 3.8-12. Selon vous, pourquoi ces astrologues se présentent-ils pour dénoncer les trois amis de Daniel ? (Une clé peut être dans la phrase : « […] à qui tu as confié l’administration de la province de Babylone ». Ils sont jaloux de leur position. Imaginez l’indignité en voyant des esclaves déportés être promus au-dessus de vous ! Peut-être les astrologues sont-ils soucieux de préserver la dignité de leurs dieux.)
 
a.      J’ai posé la question précédemment à propos de Daniel. Pensez-vous que ses amis étaient avec la foule lorsque l’ordre d’adorer la statue a été promulgué ? (Je ne le pense pas. Sinon on aurait su instantanément qu’ils refusaient. D’une manière ou d’une autre, Daniel et ses amis ont réussi à éviter d’être dans la foule quand le commandement est venu.)
 
b.      Pourquoi les astrologues ne mentionnent-ils pas Daniel ? (Nous ne savons pas. Il me semble peu probable que Daniel ait organisé un voyage pour lui et pas pour ses amis. Je suppose que ces astrologues avaient peur de défier Daniel.)
 
4.     Lisez Daniel 3.13-14. Comment expliquez-vous le changement entre Daniel 2.46-47 et l’attitude de Nabucodonosor maintenant ? (L’orgueil déforme une personne.)
 
a.      D’un point de vue légal, quelle bonne chose trouvez-vous dans ces versets ? (Nabucodonosor leur offre un « procès équitable ». Il n’accepte pas l’allégation comme vraie, il confronte les amis de Daniel avec l’allégation et leur permet de répondre.)
 
5.     Lisez Daniel 3.15-16. Quelle autre opportunité de miséricorde leur accorde Nabucodonosor ? (Il leur donne une seconde chance. Il semble donc que l’adoration de la statue devenait une pratique régulière.)
 
a.      Les trois amis de Daniel ont l’opportunité de se défendre, mais ils disent qu’ils n’ont pas besoin de se défendre. Pourquoi cela ? (Ils rappellent simplement à Nabucodonosor ce qu’il a reconnu dans Daniel 2.46-47. En gros, ils disent : « Tu connais notre Dieu et tu sais pourquoi on ne peut pas faire cela ».)
 
6.     Lisez Daniel 3.17-18 (version BFC). C’est la déclaration la plus intéressante de notre étude de cette semaine. Est-ce qu’ils expriment un manque de foi en Dieu quand ils admettent qu’il pourrait ne pas les sauver ? (J’aime cela. Premièrement, ils affirment que leur Dieu a le pouvoir de les sauver. Deuxièmement, ils affirment qu’ils croient qu’il le fera. Mais ils admettent que cela ne leur appartient pas et qu’ils pourraient mourir.)
 
a.      Pourquoi avoir admis qu’ils pourraient ne pas être sauvés ? (Considérez ce qui vient d’arriver à leur nation. Ils ne vont pas prédire ou dicter à Dieu ce qu’il doit faire. Une partie de leur loyauté envers Dieu est d’accepter que c’est lui qui décide.)
 
7.     Lisez Daniel 3.19-20. Nabucodonosor a-t-il un problème de gestion de la colère ? Selon vous, est-il particulièrement fâché parce qu’il sait mieux ? (Nous savons que Nabucodonosor sera touché plus tard par une grave maladie mentale (Daniel 4.29-33) qui est le résultat de son orgueil.)
 
a.      Lisez à nouveau la dernière partie de Daniel 3.15. Que vous dit ce verset au sujet de l’orgueil de Nabucodonosor ?
 
8.     Lisez Daniel 3.21-23. Si vous étiez jeté(e) dans le feu, penseriez-vous que Dieu a décidé de ne pas vous sauver ?
 
9.     Lisez Daniel 3.24-25. Dieu attendra-t-il jusqu’à la dernière minute pour vous sauver ?
 
a.      Quel est votre point de vue sur la quatrième personne dans la fournaise ? (Nabucodonosor l’appelle « un être divin ». Je crois qu’il s’agit de Jésus (avant son incarnation), le Fils de Dieu.)
 
b.      Que nous dit cela au sujet de Jésus ? (Il peut parfois ne pas nous éviter les problèmes, mais il est avec nous dans l’épreuve.)
 
III.  Les conséquences
 
1.     Lisez Daniel 3.26-27. Pourquoi Nabucodonosor les appelle-t-il : « serviteurs du Dieu très-haut », et pourquoi n’est-il plus furieux ?
 
a.      La décision des trois amis de Daniel a-t-elle rendu gloire à Dieu ?
 
2.     Lisez Daniel 3.28-29. Notez que le roi admet qu’ils l’ont défié, pourtant sa colère est partie et son attitude a complètement changé. Qu’est-ce que cela nous apprend sur les problèmes avec notre employeur ? (Dieu est capable de changer les choses si nous restons fidèles.)
 
a.      Cela vous donne-t-il l’impression que Nabucodonosor a une personnalité extrême ?
 
3.     Mettez-vous à la place des astrologues qui les ont accusés. Comment va la vie pour eux ?
 
a.      Qu’est-ce que cela nous apprend sur les problèmes de la vie ? (Que nous suivions Dieu ou non, nous ferons face à des problèmes. L’avantage de suivre Dieu est qu’il a autorité sur tout et sur chaque problème.)
 
4.     Cher(ère) ami(e), avez-vous trouvé quel côté vous devez choisir dans la vie ? Pourquoi ne pas vous engager, par la puissance de l’Esprit saint, à être fidèle et à rendre la gloire à Dieu ? Il y aura une promotion en cela !
 
IV.    La semaine prochaine : De l’orgueil à l’humilité.
 

faire un don